Chiesa est un petit village de la Valle Varaita faisant partie de la commune de Bellino connue pour ses cadrans solaires (il paese delle Meridiane). Il y en a 37 sur la commune dont voici quelques spécimens (photos). C'est aussi une des vallées occitanes du Piémont où l'Occitan est parlé à côté de l'Italien et du Piémontais. Elle communique avec la France par le col Agnel (vallée du Queyras), un des cols les plus hauts des Alpes (2744 m). Anne Marie l'a d'ailleurs emprunté hier pour nous rejoindre puis nous accompagner pendant les derniers jours de notre traversée, non sans inquiétude de notre Gérard car hier il y avait de la neige à partir de 2000 m. Après que nous ayons vu, lors de notre passage à Pontechianale, la "saleuse" prendre la route du col il était rassuré. Anne Marie est donc arrivée sans encombre hier soir, le coffre plein de victuailles, de bâtons de rechange et même avec quelques médicaments pour remplacer ceux qui avaient été consommés (merci à elle et aussi à Mauricette qui a contribué à cet approvisionnement "en vol"). Nous ne risquons pas de manquer de nourriture pendant ces derniers jours.
Aujourd'hui nous avons eu des activités classiques de jour de repos avec une grande lessive pour tous, nécessaire après ces journées passées en haute montagne et facilitée par un temps radieux propice au séchage. Nous n'avons pas non plus dérogé à la traditionnelle promenade en claquettes dans les rues de Bellino (photo dans le hameau de Chiazale), sauf Marco qui a oublié les siennes dans un refuge. Les maisons en pierre rassemblées autour de la vielle église (photo) ont beaucoup de cachet (photo) et sont en parfaite harmonie avec les couleurs automnales que commencent à prendre la montagne (photo). Les autres activités de cette journée de repos sont la communication avec nos familles, moment précieux, et la préparation des lieux d'étape des jours à venir : réservation du refuge de Gardetta, ouvert à notre grand soulagement car il évite un bivouac à 2400 m un peu délicat par ce temps froid, réservation dans l'auberge du Pont Vieux à Sospel oú seront également nos 3 accompagnatrices de fin de parcours. Pour les courses des jours à venir, nous trouvons tout ce qu'il nous manque (jambon et fromage) à la Trattoria del Pelvo qui fait aussi épicerie. Un dernier mot sur la trattoria del Pelvo, tenue par deux générations de femmes (la mère et ses deux filles), c'est vraiment une excellente adresse tant pour l'accueil que pour la nourriture à base de légumes du jardin (fenouil, côtes de blettes) et de produits locaux.
Voilà pour cette dernière journée de repos oú nous avons retrouvé le soleil et on l'espère quelques forces pour finir en beauté cette magnifique aventure.
Venons en maintenant aux points divers :
- Même si la communication a été balbutiante durant cette dernière semaine du fait de nos séjours en altitude, vous êtes toujours fidèles et c'est un grand plaisir pour nous
- Nous resterons vigilant et ferons bien attention à la dernière marche et surtout à ne pas glisser sur une épluchure de concombre (lequel se croit encore dans l'ombre mais son masque est devenu très transparent)
- L'ami des bêtes n'oubliera pas de saluer Pépette dont on voit qu'elle manque beaucoup à Didier après son aventure éphémère mais intense de l'année dernière
Bilan technique des 73 premières étapes (et 9 jours de repos) : longueur : 1776 km, D : 100100 m, D- : 98725 m, temps réalisé : 522 heures et 32 mn, nombre de visites sur le blog : 5007
A demain pour de nouvelles aventures sur la Via Alpina