Hier soir nous étions 6 au refuge, car deux jeunes italiens de Cuneo étaient montés pour le week-end pour faire un peu d'escalade. Au moment du repas Gérard, avec la complicité d'Anne-Marie, nous a fait la surprise d'ouvrir une boîte de foie gras (photo), ce qui a été apprécié par tous, y compris le gardien. La nuit bien qu'un peu fraîche dans les chambres au départ a finalement été bonne et nous avons pu faire sécher toutes nos affaires devant la cheminée du refuge. Aujourd'hui c'est une grosse étape qui s'annonce avec 3 cols au programme et 1800 m de dénivelé. Nous quittons le refuge Migliorero à 7h30 (photo) et après un dernier coup d'œil sur le lac (photo) nous commençons la courte montée vers le col Laroussa (2440 m) (photo). La descente donne toujours l'occasion d'alimenter notre rubrique "l'ami des bêtes", mais aujourd'hui c'est une rubrique inédite. En effet, est-ce l'effet de surprise ou son look ravageur, une belle italienne a pris peur en croisant Francis. Elle s'est cependant rapidement ressaisie quand nous lui avons dit qu'il était l'ami des bêtes : alors ton ami est mon ami m'a-t-elle confié. Après cet épisode, nous arrivons à San Bernolfo où se trouve le Rifugio del Dahu (photo). Une courte descente et nous sommes au pied du 2em col (Passo de Tesina), nettement plus long que le premier (1000 m de dénivelé). La montée est régulière et se fait par palier, nous décidons d'aller jusqu'en haut avant de déjeuner même si cela nous fait changer un peu nos habitudes. Nous y sommes à 12h45 mn et avons une vue étendue tant vers le Nord (photo), que vers le Sud (photo). Après le casse-croûte c'est la descente vers le sanctuaire de San Anna de Vinadio (photo), le plus élevé d'Europe dont le chemin passe par le beau lac de Tesina (photo) entouré de myrtilliers rouges (photo). Il nous faut alors rejoindre le 3em col, le col frontalier de la Lombarde, pour cela nous rejoignons le fond de vallée par un itinéraire "hors piste" avec une jolie traversée de torrent (photo). Puis c'est la longue remontée sur la piste d'où l'on peut bien voir le sanctuaire (photo). En haut nous sommes accueillis par les panneaux signalétiques de la région PACA (photo) et nous trouvons la borne frontière pour immortaliser notre entrée en France (photo). Une petite descente et nous sommes à Isola 2000, malheureusement la station est déserte à cette saison et tout est fermée. Anne-Marie qui a prospecté pour nous a trouvé un petit hôtel à Isola 18 km plus bas. Elle nous y amène en voiture et nous ramènera au point d'arrivée à Isola 2000 demain. En fin de journée nous retrouvons Jany qui a décidé de nous rendre une petite visite avant de plonger dans la rando aux Merveilles.
Voilà pour cette longue journée qui nous a ramenés en France.
Données techniques : longueur : 24 km, D : 1810 m, D - : 1870 m, temps réalisé : 7h44 mn/OR:VA2017-4-14